Le Coût élevé de la vie dans le Tiers Monde

Serve the People
2 December 2005
LLCO.org

Traduit par Red Star

Le camarade Serve the People a écrit ces mots en réponse à un Premier Mondiste qui affirmait, sans preuve, que la différence de salaires entre les États-Unis et le Ghana était due à la différence du coût de la vie. Comme le montre le camarade Serve the People, le coût de la vie au Ghana, et plus généralement dans le Tiers-Monde, est en réalité élevé et ne peut justifier les bas salaires qui y sont versés. Les pays du Premier Monde vivent aux dépens du Tiers Monde ; ils mangent la chair et sucent le sang des masses du Tiers Monde.

Lorsque cet article a été écrit, le salaire minimum aux États-Unis était de 5,15 dollars de l’heure. En 2011, il est passé à 7,25 dollars de l’heure. De nombreux États américains fixent le salaire minimum à un niveau encore plus élevé, jusqu’à 8,67 dollars de l’heure. Le texte suivant, légèrement édité, a été publié à l’origine par Serve the People le 02 décembre 2005 :

Bon, d’accord, regardons le coût de la vie au Ghana. Voici une liste de prix (datant d’un mois ou deux) en cédis :

http://www.ghanaweb.com/GhanaHomePage/economy/market.prices.php

Certains de ces prix sont difficiles à utiliser parce qu’ils sont exprimés dans des unités vagues telles que “sac” ou “grand panier”, et de nombreux prix sont manquants. De plus, certains produits sont des produits Ghanéens dont je n’ai jamais entendu parler. Nous disposons néanmoins de quelques données utiles. Je les ai converties en dollars américains en utilisant le taux actuel de 1000 cedis = 0,11 $.

Tout d’abord, le salaire minimum est de 13 500 cedis par jour. Cela représente 1,48 dollars américains. En termes horaires, cela représente 0,19 $ par heure pour une journée de 8 heures. À titre de comparaison, le salaire minimum aux États-Unis est de 5,15 dollars de l’heure (plus dans certaines villes et certains États).

Un poulet vivant (griller) coûte 60 000 cedis (6,58 dollars). Il coûterait moins cher aux États-Unis, où un poulet transformé coûterait moins de 5 dollars (et même un poulet rôti ne coûterait pas 6,58 dollars). Un travailleur au salaire minimum aux États-Unis pourrait acheter ce poulet en moins d’une heure. Au Ghana, il faudrait travailler 4,5 jours pour l’acheter.

Une bouteille de bière (“Club”) d’un litre coûte environ 8 000 cedis (0,88 dollar). Un produit comparable pourrait coûter trois fois plus cher aux États-Unis. Mais nous comparons une demi-heure à cinq heures.

Vous avez mentionné le pain. Le prix le plus récent indiqué sur ce site est de 6 000 à 10 000 cedis en 2003, lorsque le taux de change était d’environ 8 500 cedis pour un dollar américain. Supposons qu’une miche de pain coûte aujourd’hui à peu près le même prix, soit 1 dollar (9100 cédis au taux actuel). Aux États-Unis, le pain de bonne qualité coûte environ deux fois plus cher. Le travailleur américain gagne 2,6 pains en une heure. Au Ghana, il gagne environ 2/3 de pain par jour.

Cet article affirme qu’un déjeuner décent dans un “chop bar” coûterait 30 000 cedis (3,30 dollars), soit plus de deux fois le salaire minimum pour une journée entière. Il affirme que personne ne peut se permettre de louer une chambre (pas un appartement, une chambre) et de manger avec un salaire aussi bas. L’auteur demande que le salaire minimum soit porté à 25 000 cedis par jour, ce qui ne suffirait toujours pas pour déjeuner dans un “chop bar”. Le travailleur américain pourrait s’offrir un très bon dîner dans un restaurant élégant pour son salaire journalier de 41,20 dollars.

Cet article fait référence au prix de l’essence et aux salaires minimums au Ghana et aux États-Unis :

http://www.ghanaweb.com/GhanaHomePage/features/artikel.php?ID=79434

Un gallon d’essence coûte 30 000 cedis (3,36 $). Aux États-Unis, il était de 2,25 dollars (20 250 cedi), mais je vais le porter à 2,70 dollars (24 300 cedi) parce que le Ghana utilise des gallons impériaux, qui sont environ 20 % plus grands que les gallons américains. Un travailleur américain peut acheter ce gallon d’essence en une demi-heure. Un travailleur ghanéen devrait travailler plus de deux jours pour l’acheter.

Voici une publication chrétienne occidentale qui traite des conditions de vie au Ghana et du coût de la vie :

http://gnmagazine.org/issues/gn36/livemonth.htm

Elle parle d’un loyer de 7 dollars par mois. Cela semble bon marché ? C’est pour une chambre dans un vieil immeuble délabré. La cuisine et la salle de bain sont communes. Souvent, la chambre elle-même est partagée. Il est difficile de trouver un tel logement aux États-Unis (et je parie que l’état de l’immeuble au Ghana suffirait à le faire condamner aux États-Unis), mais comparons le logement en pourcentage du salaire. C’est ce qu’un Ghanéen gagnant la moyenne a obtenu pour 30 % de son salaire. Un travailleur américain consacrant 30 % du salaire minimum au loyer disposerait de 265 dollars, ce qui est suffisant pour louer un appartement décent avec des colocataires dans de nombreux endroits. Par ailleurs, le simple fait de payer les frais de scolarité (même dans une école publique) pour un enfant coûte environ 6 dollars, soit quelque 25 % du salaire moyen d’un Ghanéen. Aux États-Unis, les frais de scolarité dans les écoles publiques sont gratuits.

Je pourrais continuer. J’ai déjà passé trop de temps sur ce sujet. Mais ne voyez-vous pas que le coût de la vie au Ghana n’est pas inférieur à celui des États-Unis ? Quelques articles sont peut-être moins chers au Ghana. Mais le temps nécessaire pour les gagner est beaucoup plus important. Et nous n’avons même pas parlé du coût des principaux articles que les Américains achètent facilement. Le site mentionne 10 000 000 cedis (1100 $) pour un climatiseur Samsung. Je ne sais pas de quel type de climatiseur il s’agit, mais je suppose qu’il s’agit d’un petit appareil de fenêtre, du genre de ceux qui coûtent 200 dollars aux États-Unis. Le prix ghanéen est plus élevé que le prix américain. Quoi qu’il en soit, il y a fort à parier que le fabricant coréen ne vend pas ces climatiseurs au Ghana à un prix inférieur au prix courant.

Leave a Reply