Six points sur l’unité du Tiers Monde : des petites nations au sein de Formations Multinationales

Traduction française par l’Etoile Rouge
LLCO.org
4 October 2008

1. Finalement, le Communisme de la Lumière Guidante promeut l’unité mondiale de toutes les nations comme une étape vers la réalisation du communisme. Le communisme est défini comme l’élimination de toute oppression de groupes sur d’autres groupes. C’est le seul moyen de parvenir à une véritable paix mondiale.

2. Le Communisme de la Lumière Guidante promeut l’unité du Tiers-Monde. Pour défier et vaincre le Premier Monde, il est souhaitable que le Tiers Monde dispose de formations multinationales aussi vastes que possible. Ces formations ont historiquement pris la forme d’États multinationaux.

3. Dans le contexte des formations multinationales du Tiers Monde, des dispositions doivent être prises pour protéger les petites nations de l’anéantissement physique et culturel. Cela signifie qu’il faut assurer la protection totale des petites nations : préserver leurs droits, armer la population, etc. En ce qui concerne la culture, cela signifie que, à moins d’être totalement réactionnaires, les traditions culturelles des petites nations doivent être protégées et préservées au sein des grandes formations. Cela signifie que les langues locales doivent être utilisées à des fins officielles. Des protections juridiques doivent être mises en place pour préserver et encourager l’épanouissement de la culture locale. L’administration des petites nations doit être laissée aux membres des petites nations au sein des formations multinationales. Si des terres et des réparations sont dues aux petites nations, les terres doivent être restituées et les réparations payées par les grandes formations du Tiers Monde.

4. Le Communisme de la Lumière Guidante pousse à l’autodétermination maximale pour toutes les nations exploitées. L’autodétermination, y compris le droit à la sécession, est défendue sauf dans les cas où la sécession a un effet négatif direct sur l’autodétermination d’autres nations exploitées. Une autre façon d’exprimer cela est que le Communisme de la Lumière Guidante préconise le droit à l’autodétermination maximale, y compris le droit à la sécession, pour les nations, sauf lorsque l’autodétermination d’une nation particulière va à l’encontre de la contradiction principale entre les nations exploitées et l’impérialisme. Une seule nation exploitée ne doit pas faire progresser son autodétermination aux dépens des autres nations exploitées.

Par exemple, Le Communisme de la Lumière Guidante ne soutient pas les faux mouvements de “libération nationale” ou de sécession soutenus par l’impérialisme américain. Dans les cas où la sécession accroît directement, de manière significative et démontrable l’hégémonie de l’impérialisme ou réduit l’autodétermination d’autres nations, le Communisme de la Lumière Guidante rejette le droit à la sécession dans de tels cas. L’impérialisme est un ennemi plus important que les cas de chauvinisme national. Passer un accord avec le diable impérialiste n’est pas une voie vers la véritable libération et l’autodétermination.

5. Le Communisme de la Lumire Guidante, tout en promouvant l’unité du Tiers Monde, tend à briser l’unité du Premier Monde afin de détruire entièrement le Premier Monde. Ceux qui cherchent à briser les formations multinationales du Tiers Monde par principe peuvent finir par aider l’impérialisme, en particulier l’impérialisme américain.

6. Leading Light Le communisme soutient l’autodétermination des nations opprimées (qui ne sont pas nécessairement exploitées) sous l’occupation du Premier Monde. En particulier, il soutient l’autodétermination des Premières Nations occupées par les États-Unis et le Canada, des nations aborigènes sous occupation blanche en Australie, de la nation Maori de l’Aotearoa occupée, de la nation noire sous occupation américaine, du nord du Mexique occupé, de l’Aztlan Boricua et d’Hawai’i, entre autres.

Leave a Reply